Lorsque j’ai préparé mon premier voyage solo, j’ai découvert pas mal de gros nouveaux mots (et je ne pouvais pas compter sur mon anglais, totalement inexistant à ce moment-là, pour m’aider !). Pour te faciliter la vie si tu débutes, ou pour lire mon blog sans sourcilier, voici un petit récapitulatif de vocabulaire voyage, c’est cadeau !

Au pair

Une fille ou un garçon (plus rare mais j’ose espérer que ça existe aussi !) au pair est une personne qui part à l’étranger, dans une famille. Il aura pour mission de s’occuper des enfants, en échange d’être logé, nourri, blanchi, avec un peu d’argent de poche. Ce mode de voyage à l’avantage de s’immerger concrètement dans la vie locale, de progresser dans la langue du pays, de pouvoir visiter les environs, tout en étant économique. Je n’ai pour ma part pas (encore) testé, mais j’ai pu interviewer Carla, au pair en Nouvelle Zélande. Le groupe Facebook  » Aupair in New Zealand  » est un bon moyen de trouver une famille et de se lancer pour ce pays.

Backpack

Littéralement « sac à dos », c’est le nom donné à la fois au sac de type randonnée (pour ma part il faisait 11kg à mon départ !), mais aussi aux auberges de jeunesse à l’étranger.

> Comment faire son sac ? Ma méthode et mes astuces <

Backpacker / Backpackeur / Backpackeuse

Vous l’aurez compris, c’est le nom donné aux voyageurs en sac à dos (dans les aéroports ou les gares ouvrez l’œil, vous les reconnaitrez aisément 😉). Mais être backpacker ça va plus loin que ça ! Voici l’article d’une blogueuse qui je trouve résume bien les choses.

Backpacker
Départ de Roissy le 11/03/2020 en mode backpack !

Couchsurfing

C’est un échange de service entre particulier qui consiste à héberger gratuitement une personne pour une nuit, à l’occasion d’un voyage. Basé sur des valeurs de solidarité et de partage, chaque personne de la communauté est donc tantôt hébergeur, tantôt hébergé. L’occasion également de faire découvrir votre ville si vous le souhaitez, et des événements sont parfois organisés. Si vous êtes tenté il vous suffit de vous créer un profil sur le site de couchsurfing. Je n’ai pour ma part pas encore essayé, mais j’ai eu des échos : très positif pour rencontrer des locaux, découvrir leur culture, leur ville… malheureusement certains hôtes prendraient ça pour Tinder… Faites donc attention aux avis en sélectionnant le profil de la personne auprès de qui vous sollicitez un accueil. Le conseil est de commencer en tant qu’hébergeur. Ainsi vous vous familiarisez au concept et obtenez un profil avec des avis positifs. Cela donnera confiance à vos futurs hébergeurs !

Helpx

Diminutif de « help exchange » il s’agit comme le woofing et workaway d’un échange de service non monétaires entre hôtes et voyageurs (un coup de main de quelques heures contre gite et couvert). Vous trouverez toutes les infos sur www.helpx.net. Il existe également des groupes facebook. Attention, les sites officiels sont toujours plus fiables, car les profils sont contrôlés et des avis peuvent être laissés, contrairement à facebook ou n’importe qui peut publier.

Kiwi

En plus d’être un fruit et un oiseau, kiwi est l’affectueux surnom donné aux néo-zélandais 😉 C’est mignon, et bien plus pratique ! Eux même utilise ce mot quotidiennement. Ce surnom est apparu à la 1ère guerre mondiale, dans les tranchées, pour qualifier les soldats néo-zélandais.

Pvtiste

Personne effectuant un PVT c’est à dire un Programme Vacance Travail (en anglais le « WVH » pour Working Holiday Visa). Généralement sur un an (parfois 2), réservé au moins de 30 ans (35 pour certains pays). Je suis donc moi-même une « pvtiste » en Nouvelle Zélande. Il est possible d’effectuer un PVT dans d’autres pays, voir même d’être multi pvtiste ! Pour en savoir plus je vous conseille l’excellentissime site internet www.pvtiste.net où il est notamment possible de télécharger « le guide du pvtiste de la Nouvelle Zélande  » (ma bible !) ou du pays de votre choix. Je ferais prochainement un article plus spécifique sur le PVT.

Roadtrip

Mot tout droit venu d’Amérique (la mythique route 66, ça vous parle ?). Le roadtrip est un voyage sur les routes, plutôt longues distances, avec des arrêts. Moi c’est assurément un de mes mots préférés, il sonne toujours agréablement doux à mes oreilles…

Slow Travel

Littéralement « voyage lent » en anglais, le slow travel (et la « slow life » plus généralement) est en concept, voir même un mode de voyage et de vie, qui consiste à prendre son temps. « Redonner du temps au temps » afin de mieux apprécier l’instant présent, se reconnecter aux autres, à son environnement, etc. Dans le voyage cela se traduit par le choix de prendre des modes de transport lent (pour ma part j’évite par exemple l’avion à l’intérieur du pays et me limite à 2h de route par jour maximum) ou de s’immerger dans la vie locale (woofing, travail etc). Mais il n’y a pas de recette exacte, car le slow travel c’est avant tout une philosophie de vie !

Travelmate

Un mot anglais qui signifie littéralement « Compagnon de voyage », c’est-à-dire une personne avec qui tu partageras tout ou morceau de ton voyage. Et oui contrairement à ce que l’on peut croire, ce n’est pas parce qu’on se lance dans un voyage solo qu’on est toujours seul, parfois on se choisit un ou plusieurs travelmates en cours de route. Je vous en dirait plus, et notamment comment les trouver, dans un futur article.

Faire du stop / Hitchhikking (auto-stop)

Que ça soit en auto ou bateau, le stop est un moyen de déplacement qui consiste à se faire embarquer gratuitement dans un véhicule. Je ne peux pas témoigner dessus, je n’ai (pas encore) osé essayer !

Vanlife

Un mode de voyage qui consiste, comme l’explique sa traduction de l’anglais à « vivre en van ». Ce mot est aujourd’hui utilisé pour désigner un mode de vie nomade à part entière, et un état d’esprit ! C’est de cette façon que j’ai voyagé en Nouvelle Zélande, après avoir acheté un van aménagé, je vous en parlerais plus en détail dans un article spécifique.

Van en Nouvelle Zélande
Mon van sur la West Coast en Nouvelle Zélande, février 2021

Woofing

Comme le workaway et helpx, le woofing est un échange de service non monétaires entre hôtes et voyageurs : 4h de travail en échange du gite et couvert. Le woofing est spécifique au milieu agricole, et plus particulièrement aux fermes en agriculture biologiques et paysannes, qui sont à l’origine de ce concept (l’objectif était alors de recréer du lien social dans les campagnes et de transmettre les savoirs faire). Étant professionnellement liée à ce milieu, j’affectionne pour ma part beaucoup le woofing ! Je vous détaillerais dans un futur article mes 3 expériences de woofing en Nouvelle Zélande.

Workaway

Comme le woofing et helpx, le workaway est un échange de service non monétaire entre voyageur et hôte (un coup de main de quelques heures contre gite et couvert). Vous trouverez toutes les infos sur www.workaway.info

Connaissais-tu tous ces mots ? En manque-t-il selon toi ? As-tu testé ? Dit moi tout en commentaire !

Cet article t'a plu ? Soutiens moi en le partageant :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *