Bienvenue !

Moi c’est Mathilde, j’ai 26 ans, et je suis actuellement en PVT en Nouvelle Zélande.

Je suis originaire de Normandie, et l’ainée d’une famille soudée de 4 enfants. Suite à un BTS et une licence professionnelle en agro-environnement, je décroche fin 2016 un CDI (le « Saint Graal » parait-il !) dans une association agricole du Pas de Calais.

 
En 2018, je découvre que je suis atteinte d’endométriose. Une hospitalisation me fait prendre conscience que la vie est courte, que j’ai la chance d’être vivante, que je dois utiliser mon temps à bon escient, et qu’il y a beaucoup trop de rêve que je n’ai pas réalisé.
 
En juillet 2019, une rupture amoureuse et un burn out me poussent à prendre une décision radicale : plaquer ma vie. En août, un voyage d’un mois au Canada me rappelle qu’elle peut être belle, et ravive ma passion du voyage. J’ai des économies et du temps devant moi, c’est parfait pour ça, je n’ai alors plus qu’une idée : partir ! Je quitte donc définitivement mon boulot, mon appartement, et la région en décembre.
 
Pour mes 25 ans je décide de me faire deux cadeaux : un tatouage et (quelle surprise) un voyage.

Le 11 mars 2020, j’atterris en Nouvelle-Zélande. J’étais alors seule, sans un mot d’anglais, et juste un sac à dos. Initialement mon voyage devait durer 2 mois et demi !  Le covid en a décidé autrement : 2 semaines après mon arrivée, le pays a été entièrement confiné, chamboulant définitivement mes plans et ma vie !

Ne voulant pas être rapatriée juste après être arrivée, et soutenue par mes proches, je décide de rester et de tenter l’aventure du PVT. Je passe le confinement, puis l’hiver dans le Northland, je fais des woofings et différents jobs en ferme, avant de pouvoir enfin repartir en roadtrip en décembre 2020, avec le van que je me suis achetée. J’avais en effet la chance d’être dans un pays sans covid jusqu’ici.

Car à l’heure où vous lisez ces lignes, je suis toujours en Nouvelle Zélande !

A lire aussi : 1 an de voyage ! Le temps du bilan

J’ai donc terminé mon roadtrip en mars 2021, j’ai ensuite cueilli des kiwis, le job le plus typique des backpackers, et maintenant je suis à Queenstown où je passe l’hiver. J’étais serveuse dans un restaurant panoramique (1er fois de ma vie) et profitais de mon temps libre pour me perfectionner en snowboard. Jusqu’à ce qu’un nouveau confinement s’en mêle… La suite ? Je ne la connais pas encore moi même !

Tu peux suivre mes aventures à Queenstown en temps réel sur mon instagram : @mathye_dream

Je souhaite à travers ce blog te partager mon expérience, et te donner peut-être l’envie d’un jour tenter l’expérience du voyage toi aussi. (Si la fille un peu pommée derrière son bureau du Nord Pas de Calais l’a fait, pourquoi pas toi ?) Je ne sais pas jusqu’où me portera cette aventure, mais je suis certaine que pour ma part, partir a été la meilleure décision de ma vie !

Pourquoi Baleine Voyageuse ?

Parce que la Baleine est mon « totem », mon tatouage.

Ce tatouage c’est un « cadeau » à moi-même, tout comme le voyage, pour me faire du bien, commencer à penser un peu plus à moi, pour mes 25 ans qui rimait alors avec tournant.
 
C’est une « ancre positive », comme un post-it permanent qui me colle à la peau pour me souvenir que la vie est belle, c’est un « bijou » sur une main qui peut montrer la direction, sur un corps qui raconte une histoire. Une histoire qui n’est pas « j’ai survécu » mais « je vis ».

La baleine est toujours en mouvement, lentement mais surement elle avance inlassablement, droit devant elle. Au besoin elle est capable de changer de direction, mais sans abandonner son but, jamais. Une force tranquille. Calme, tranquille, mais forte. La force de pouvoir créer des vagues, mais qui ne le fait jamais.

Mais surtout parce que quand j’ai vu ce dessin, ça a été pour moi comme une évidence. Quel meilleur symbole que les baleines, présente à chaque changement de vie, pour l’illustrer ? Je les ai vu au Canada pour mon 1er voyage en duo (où j’ai pris la décision de tout plaquer), en écho à la Norvège en famille 16 ans plus tôt, qui a marqué un tournant dans mon enfance. Les verrais-je en Nouvelle Zélande pour mon 1er solo ?


Alors, prêt à voyager avec moi ? Allez embarquement immédiat !

Visit Us On Instagram